AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

girls night. (ruby)


Family shows up :: Portland, Oregon :: Northwest District :: Les résidences
avatar

The planner
› messages : 388
› inscription : 11/08/2018
› avatar : alycia dc, perlmann.

› âge : vingt-trois années.
› statut civil : volage. sans attaches. célibataire, attirée par un homme marié et père de famille.
› métier : étudiante vétérinaire, en stage dans la clinique de la ville.
› adresse : n° 0685, skyline boulevard, nothwest district.

Voir le profil de l'utilisateur


› Family comes first
› My family
:
› My relatives:
› Availability: close for now.

Sujet: girls night. (ruby) ~ Jeu 6 Sep 2018 - 13:24~


la nuit est tombée depuis plusieurs heures. le couple weaver-harper, il est couché depuis longtemps. les gosses, ils font leurs vies, tous dans différentes pièces du manoir récemment acheté. son casque sur les oreilles, la brunette est plongée dans son bouquin. sa bibliothèque, elle est remplie de livres sur les animaux, mais aussi beaucoup de romans à l'eau de rose, qu'elle adore lire. ce soir-là, elle relit une nouvelle fois son roman favori. mais après avoir finit son chapitre, elle le repose sur sa table de nuit. sa bande de pote, ils ne sont pas libres, chacun avec leurs familles. ou ils ont la flemme. elle soupire, la gamine. elle avait envie de sortir, de s'amuser, mais elle est bloquée dans la nouvelle maison familiale. elle finit par sortir de sa chambre, son casque toujours sur les oreilles, et son téléphone portable dans l'une des poches arrières de son jean. le rez-de-chaussé est plongé dans le noir. personne dans le salon, ni dans la cuisine. elle esquisse un sourire. clary adore être seule. elle a toujours été assez solitaire, alors elle n'a pas réellement apprécié le fait d'être une douzaine à la maison. elle soupire une nouvelle fois en entrant dans la cuisine. elle pianote sur son téléphone, envoyant des messages à sa meilleure amie, essayent de la convaincre de sortir. elle reçoit une réponse négative. la brune laisse tomber son téléphone sur la table. que faire ? elle finit par ouvrir le frigo, et tombe sur une bouteille de vin. elle réfléchit quelques instants, avant de prendre l'objet dans ses mains et de la poser sur la table. elle cherche dans les placards, tombe sur plusieurs verres à pieds. elle en prend un, avant de remettre son téléphone dans sa poche et de prendre la bouteille. la belle se retrouve dehors, sur la balancelle de la famille, son verre à la main. la musique toujours à fond, elle entend cependant que la porte s'est ouverte. elle laisse ses yeux divaguer sur la personne qui vient d'arriver. ruby. sa demie-soeur. la weaver éteint sa musique, enlevant son casque pour le laisser autour de son cou. - salut. elle est froide, la weaver. elle n'apprécie pas sa nouvelle famille. en réalité, elle ne prend même pas la peine de les connaitre. elle n'en a pas l'envie. ruby, elle ne lui a jamais vraiment parlé. simplement des banalités lorsqu'elles se croisent. après plusieurs minutes de silence, elle prend la bouteille d'une main, regardant la jeune femme de vingt-six ans. - tu veux un verre ?

_________________
« il te fait perdre pied
la tête et les pédales,
ton inconnu est un pavé dans
la mare des jours qui passent
de ses lèvres bien ajustées
coulent des accents de bibliothèque.
»
avatar

The caregiver
› messages : 275
› inscription : 03/09/2018
› comptes : Madelyn little Mayfield
› avatar : Lyndsy Fonseca @endlessly epic

› âge : Vingt-six étés
› statut civil : Célibataire
› métier : Psychologue
› adresse : Manoir n° 0685, Skyline Boulevard, Nothwest District.

Voir le profil de l'utilisateur


› Family comes first
› My family
:
› My relatives:
› Availability: Free

Sujet: Re: girls night. (ruby) ~ Jeu 6 Sep 2018 - 20:58~


Girls Night
Clarissa & Ruby



D'ordinaire, les choses allaient toujours bien pour moi. Seulement, ces derniers temps, en ce moment tout commençait à mal tourner. Je me souviens de ce matin-là où j'avais ce test de grossesses dans les mains, ses deux gigantesques barres bleues étaient apparu. J'étais enceinte ! Je ne savais vraiment pas quoi faire. J'étais perdue, mes humeurs faisaient le yoyo, j'allais commencer à prendre du poids. Je ne pouvais pas rester comme ça, il fallait absolument que je fasse quelque chose. À qui j'allais pouvoir me confier ? Ce n'est pas comme si je n'avais pas d'amis, ni de famille. Non, au contraire, j'étais pas mal entourée. Alors, pourquoi je n'avais encore réussis à le dire à personne ? Peut-être parce que je n'en voulais pas de cet enfant ? Peut-être parce que j'avais juste tout simplement honte ?! Ouais, c'était ça ! Honte de quoi ? Déjà de ne pas savoir qui était le père de ce bébé. Le pire c'est si c'était Logan. Etant donné que oui ! Il y a quelques semaines je m'étais retrouvé nue avec une grosse gueule de bois dans le même lit que Logan. Mon dieu mais quelle horreur, j'étais dans de beaux draps. J'avais passé la journée au cabinet à recevoir mes patients. Pour être honnête là, c'est bien moi qui aurais besoin d'aller voir un psychologue. Quelle imposteur je faisais. J'étais fatiguée après cette grosse journée de travail. J'avais terminé mes rendez-vous aux alentours de dix-neuf heures mais, j'étais restée au travail pour remplir quelques dossiers sur mes patients.

Une bonne demie heure plus tard, voilà que je rentrais enfin à la maison. Le manoir semblait vide. Pourtant, ce n'est pas la vie qu'il manquait dans cette maison d'ordinaire. Nous étions douze et encore, quand il n'y avait pas mon parrain ou d'autres membres de la famille dans les parages. C'était étrange de rentrer et de n'entendre aucun bruit dans cette demeure. Je regardais de nouveau la montre autour de mon bras pour savoir quelle heure il était réellement. Il était tard, je ne m'étais pas vraiment rendu compte de cette heure tardive. Pour le coup, je comprenais un peu mieux pourquoi c'était si calme ici. La nuit commençait tout doucement à tomber. Je pénétrais discrètement dans la maison. Je me dirigeais vers les grands escaliers en marbre quand soudain mon attention fut retenue par quelque chose qui bougeait dans le jardin. Je m'approchais doucement de la fenêtre, on ne savait jamais, c'était peut-être un animal ou un étranger. On est jamais assez prudent. Je vis alors la balancelle se remuer c'est alors que je vis aussi que quelqu'un était dessus à se balancer. La longue chevelure ondulée châtain me fit reconnaître Clarissa, la fille de la copine de mon père, ma demi-soeur. Depuis que nous avions tous emménagé ensemble, les rapports avec certains étaient assez compliqués. Clarissa avait beaucoup de mal à accepter la situation et à « s'intégrer » à la famille. Je le savais. J'avais un peu pitié d'elle, je voulais l'aider, c'était mon métier et ma nature. Je me décidais à pousser la porte fenêtre. Elle retira son casque des oreilles et m'adressa tout de même un bonjour. C'était un début. Cela me surpris pas mal d'ailleurs. Elle tenait une bouteille de vin à la main, ainsi qu'un verre. Elle était tout de même légèrement froide. Quelques minutes après mon arrivée, elle me proposa un verre. Merde ! J'étais la première à prendre un petit verre de vin à table en fin de journée. Je ne pouvais pas refuser... Je ne devais pas lui montrer que j'avais un polichinelle dans le tiroir et je devais faire comme si de rien n'était. Je lui adressais alors un léger sourire et pris place en face d'elle « Volontier.. » m'efforçais-je de dire. Je me demandais cependant pourquoi elle était là à picoler sur la balancelle et non pas avec ses amis ou dans sa chambre comme d'habitude. Mais, j'allais y aller en douceur et ne pas commencer à l'ennuyer avec toutes mes questions. « Tout le monde est déjà couché ? » lui demandais-je de façon assez innocente et histoire de trouver un sujet de conversation. Bien que les choses soient compliquées et conflictuelles, nous aimions toutes les deux chacun des membres de nos familles et c'était sûrement le meilleur sujet en commun que nous avions toutes les deux.
AVENGEDINCHAINS
avatar

The planner
› messages : 388
› inscription : 11/08/2018
› avatar : alycia dc, perlmann.

› âge : vingt-trois années.
› statut civil : volage. sans attaches. célibataire, attirée par un homme marié et père de famille.
› métier : étudiante vétérinaire, en stage dans la clinique de la ville.
› adresse : n° 0685, skyline boulevard, nothwest district.

Voir le profil de l'utilisateur


› Family comes first
› My family
:
› My relatives:
› Availability: close for now.

Sujet: Re: girls night. (ruby) ~ Jeu 6 Sep 2018 - 22:36~


le jour où elle a apprit que sa génitrice avait rencontré quelqu'un, elle est entrée dans une colère noire. clary, elle ne comprenait pas comment sa mère avait pu tourner la page aussi vite. celle-ci, elle a commencé à se concentrer sur sa nouvelle relation et l'aînée des weaver, elle a eu dû mal à le supporter. de nouveau, elle s'occupait de ses frères et soeurs les plus jeunes, surtout de ses deux petites-soeurs. c'est comme ça, depuis la mort de leur père. clarissa, elle pensait que sa mère aurait reprit son rôle dans la famille, elle avait tord. alors la brune, elle a encore plus mal prit le fait de devoir vivre avec les harper, voyant sa mère s'occuper de son mec mais pas de ses gosses. c'est aussi pour ça, qu'elle ne prend pas la peine de les connaitre. égoïstement, elle espère même que le couple se sépare. elle voudrait retrouver sa tranquillité, sa famille, comme avant. en fait, elle voudrait revenir trois années en arrière, lorsqu'ils formaient une véritable famille, avec son père toujours dans les parages. alors cette famille recomposée, elle n'en veux pas. elle pense même à déménager, à s'acheter un petit appartement dans le centre-ville, mais ses frères et soeurs ne lui pardonneraient pas. alors elle reste, et le seul moyen qu'elle a trouvé c'est de passer le moins de temps possible à la maison. elle n'est là que très rarement, où alors elle rentre assez tard, ne croisant personne dans la maisonnée. lorsqu'elle a croisé le regard de ruby, la jeune adulte s'est retenue de soupirer. elle aurait préféré rester seule, à écouter sa musique avec son verre de vin dans la main. elle aurait passé la soirée à réfléchir, à laisser ses pensées divaguer. elle adore passer des soirées seule, à écouter ses musiques favorites sur son lit, regardant le plafond. elle secoue la tête, se sortant de ses pensées, pour proposer un verre à sa soeur par alliance. - volontier .. l'étudiante vétérinaire, elle esquisse un petit sourire, avant de se lever. elle rejoint ainsi la cuisine, prenant un second verre à pied, avant de retourner sur la balancelle. la brune doit bien l'avouer, elle ne s'attendait pas à avoir de la compagnie. mais au moins, elle ne va pas boire seule. la weaver finit par lui tendre l'objet, après avoir versé le liquide dans le verre. elle laisse le silence s'installer, ne sachant pas réellement quoi dire. s'habitude, elle arrive facilement à discuter avec les gens, mais là, c'est comme si elle est devenue muette. - tout le monde est déjà couché ? la jeune femme, elle reprend une gorgée du liquide alcoolisé, tout en regardant sa soeur adoptive. - visiblement oui, en tout cas maman et milo. pour les autres, j'en sais trop rien, mais certains sont sortis. elle hausse les épaules. elle n'a jamais fait attention aux allées et venues des gens qui habitent de la maison. enfin, sauf de ses frères et soeurs. et là encore, elle n'est pas au courant de tout. - tu rentres du travail ? elle se surprend elle-même. en cette belle soirée, elle ne voit pas vraiment pourquoi elle ferait la gueule.


_________________
« il te fait perdre pied
la tête et les pédales,
ton inconnu est un pavé dans
la mare des jours qui passent
de ses lèvres bien ajustées
coulent des accents de bibliothèque.
»
avatar

The caregiver
› messages : 275
› inscription : 03/09/2018
› comptes : Madelyn little Mayfield
› avatar : Lyndsy Fonseca @endlessly epic

› âge : Vingt-six étés
› statut civil : Célibataire
› métier : Psychologue
› adresse : Manoir n° 0685, Skyline Boulevard, Nothwest District.

Voir le profil de l'utilisateur


› Family comes first
› My family
:
› My relatives:
› Availability: Free

Sujet: Re: girls night. (ruby) ~ Mer 26 Sep 2018 - 19:29~


Girls Night
Clarissa & Ruby



Ces derniers temps, les choses n'étaient pas simples. Ni pour moi, ni pour ma famille. Depuis quelques mois, tout avait volé en éclats pour certains membres de la famille. Pour ma part, ce n'était pas si terrible que ça d'avoir de nouvelles personnes comme membre familial. L'union de Katherine et papa ne me dérangeais pas le moins du monde et je faisais de mon mieux pour que tout le monde l'accepte. J'avais déjà deux petits rivales de mon côté : mon petit frère Caleb et ma petite soeur. Tous les deux âgés d'une vingtaine d'année, étant les deux « bébés » de la famille, c'était plutôt légitime. Je comprenais, toutefois je me mettais aussi du côté de Katherine, pour qui tout ça devait être bien difficile à gérer. Tous ses enfants et ceux de son chéri contre elle. Les prises de becs n'allaient pas finir dans ce manoir de fou.

Mais, passons, j'avais d'autres chats à fouetter. Un sujet un peu plus grave et important. D'ici quelques mois je ne pourrais plus cacher cette foutue grossesse... Tout allait changer pour moi. Plus le droit de boire de l'alcool, les hormones en ébullitions, les sautes d'humeurs, le fait que j'allais très certainement prendre quinze kilos. Tous ces trucs de femme enceinte quoi... J'avais volontairement terminée ma journée assez tard pour rentrer afin d'être sûre de ne croiser personne. C'était loupé. Quand j'étais entrée dans notre grande demeure, c'est Clarissa que j'avais trouvé. Elle était là, assise dans notre jardin commun, sur la balancelle. Elle m'avait accordé un petit « salut ». Je n'en demandais pas moins de sa part. Car, elle aussi elle faisait partie de la conspiration de ceux qui veulent que Milo et Katherine se séparent. D'ailleurs, à notre plus grand étonnement, Clarri s'entendait bien avec Caleb là-dessus. C'était déjà une base. L'aînée des Weaver était entrain de boire seule sur la terrasse. Cela m'avait quelque peu interpellée et j'avais décidé d'aller tenter d'engager la conversation avec cette dernière. Je n'avais pas eu le temps de m'adresser à elle, qu'elle m'avait déjà proposé un verre. La panique s'était emparée de moi, car, maintenant que je savais que j'étais enceinte, je ne devais plus boire une seule goûte d'alcool. Mais, d'un autre côté personne ne savait encore pour la nouvelle, donc, je devais faire semblant. Je lui avais alors naturellement répondu que je voudrais bien volontiers ce verre qu'elle me proposait. Sans éveiller les soupçons. Je ferai en sorte de ne pas boire et de ne pas lui montrer.

C'était le moment parfait pour pouvoir tenter de discuter avec ma demi-soeur. Elle était partie pendant quelques secondes pour aller chercher un second verre dans la cuisine. Verre qu'elle avait remplit et m'avait tendue. M'étant maintenant assise en face d'elle sur une chaise, je m'étais relevée légèrement de mon dossier pour pouvoir attraper le verre. Je lui esquissais un léger sourire  « Merci... » lui avais-je dis. Je lui avais alors ensuite simplement demandé si tout le monde était couché puisque je n'avais vu aucun autre membre de cette famille. Clarissa repris une gorgée de vin blanc et me répondit qu'elle ne savait pas vraiment pour le reste des enfants, mais, que sa mère et mon père l'était. Je hochais alors de la tête en guise de réponse, tandis que Clari haussa des épaules brièvement. Elle me fit bien comprendre qu'elle se moquait pas mal des autres membres. C'est normal, la soeur et psy qui était en moi compris qu'elle souffrait et était en colère. Je me demandais comment j'allais faire pour pouvoir boire ce verre que je venais de réceptionner. Je le tenais dans ma main. J'entamais alors un geste rotatif léger, comme pour mélanger le liquide pour en tirer la meilleure saveur possible. Je le regardais de façon rêveuse. J'étais en train de songer à toutes ses nouvelles, à ma vie. Quand Clari s'adressa de nouveau à moi et me demanda si je rentrais du boulot. Cette simple question me tira de mes pensées. Ma demi-soeur venait réellement de s'intéresser à moi en quelque sorte, c'était une première ! Je haussais alors les sourcils, assez surprise et hochais de nouveau la tête  « Oui, j'ai eu une grosse journée aujourd'hui. » lui répondis-je le plus sincèrement possible.

Aller, il fallait que je fasse un effort. Je pris ce fameux verre que j'avais dans la main et je le portais jusqu'à ma bouche. Je relevais légèrement la tête en arrière afin de faire en sorte que Clarissa croit que j'avais bu une gorgée, mais je ne le fis pas. Ma tête se redressa, je croisais alors les jambes, tout en me penchant pour poser le verre sur la table. J'affichais un bref sourire à mon interlocutrice.  « Comment ça se fait que tu sois ici à boire toute seule ?.. » Ma question allait peut-être la brusquer ou l'offenser, mais, je me demandais réellement ce qu'elle pouvait bien faire ici. J'étais psychologue après tout, c'était dans ma nature de m'intéresser aux autres. Peut-être allait-elle se laisser aller, baisser les armes et enfin se confier à moi. Enfin, je ne me faisais pas trop d'idées. Bien que comme on le dit l'alcool délit la langue bien souvent. Elle semblait tout de mal assez mal.
AVENGEDINCHAINS

_________________

I LOVE YOU. DON'T LEAVE ME.
N'est-ce pas qu'ils sont drôles les mots. On tombe amoureuse, puis on tombe de haut. Regardez une femme enceinte : vous croyez qu’elle traverse la rue ou qu’elle travaille ou même qu’elle vous parle. C’est faux. Elle pense à son bébé.


En présence réduite jusqu'au 8 décembre
avatar

The planner
› messages : 388
› inscription : 11/08/2018
› avatar : alycia dc, perlmann.

› âge : vingt-trois années.
› statut civil : volage. sans attaches. célibataire, attirée par un homme marié et père de famille.
› métier : étudiante vétérinaire, en stage dans la clinique de la ville.
› adresse : n° 0685, skyline boulevard, nothwest district.

Voir le profil de l'utilisateur


› Family comes first
› My family
:
› My relatives:
› Availability: close for now.

Sujet: Re: girls night. (ruby) ~ Jeu 11 Oct 2018 - 0:27~


clarissa, elle n'a jamais prit le temps de connaitre sa nouvelle famille. enfin, les gosses de son beau-père. elle n'en a pas l'envie. elle ne veux pas faire d'efforts. elle veux simplement les voir partir loin d'elle, loin de ses frères et soeurs. elle veux retourner sa maison, celle où elle a passé son enfance. mais plus les jours avancent et plus elle se dit que la situation ne va pas changer. que sa mère va rester avec le harper, qu'elle va devoir supporter cette nouvelle famille jusqu'à la fin de ses jours. mais en cette soirée étoilée, la weaver, elle se dit que c'est le bon moment pour discuter avec ruby. elles ne se connaissent pas. elles ne se sont dit que des banalités lorsqu'elles se croisent. et encore, elles se croisent très rarement. l'étudiante, elle fuit son nouveau foyer le plus possible. mais ce soir, elle était censée être seule avec sa bouteille de vin, dans le jardin. lorsqu'elle voit sa demie-soeur débarquer, elle soupire, la jeune femme. elle voulait avec sa tranquillité, une chose rare dans une maison avec beaucoup trop de gens. elle lui propose un verre, clarissa. si elles vont rester ensemble toute la soirée, autant être gentille ! ruby accepte, alors la weaver part quelques instants pour revenir avec un verre à pied. elle remplit ce dernier du liquide alcoolisé. - merci ... elle esquisse un petit sourire. elle n'a pas besoin de dire quelque chose. l'ambiance est froide, tendue. clarissa, c'est comme si elle venait de rencontrer une inconnue. sauf que cette inconnue, c'est la fille de son beau-père. elle lui demande si elle vient de rentrer du travail, chose évidente. mais la demoiselle, elle ne sait pas vraiment quoi dire. trouver un sujet de conversation va être compliqué. - oui, j'ai eu une grosse journée aujourd'hui. clary, elle entoure son verre de ses deux mains. elle est tellement maladroite qu'elle pourrait le faire tomber. elle tourne son regard sur sa demie-soeur. - ah bon ? tu as eu beaucoup de clients ? non pas que la brune s'y intéresse réellement, mais au moins, ça fera passer le temps, histoire de trouver un sujet de conversation. elle pose son regard devant elle, sur le grand jardin qui s'ouvre devant ses prunelles. le coin le plus reculé est plongé dans le noir, ce qui semble captiver la jeune femme. - comment ça se fait que tu sois ici à boire toute seule ? ... sortie de ses pensées, elle hausse les épaules. elle pose très vite un regard sur son téléphone portable avant de le ranger dans sa poche. - et bien, personne ne voulait sortir ce soir, et j'ai finit par voir cette petite bouteille seule dans la cuisine. elle esquisse un sourie. même après un verre, l'alcool commence à se faire ressentir. elle porte le liquide à ses lèvres, avant de reprendre la parole. - et j'avais aussi besoin de réfléchir. chose qui n'est pas fausse. depuis plusieurs semaines, ses pensées sont chamboulées. par l'arrivée des harper, mais aussi par l'oncle de ruby, thomas. il hante son esprit, sans qu'elle ne sache réellement pourquoi.

_________________
« il te fait perdre pied
la tête et les pédales,
ton inconnu est un pavé dans
la mare des jours qui passent
de ses lèvres bien ajustées
coulent des accents de bibliothèque.
»
avatar

The caregiver
› messages : 275
› inscription : 03/09/2018
› comptes : Madelyn little Mayfield
› avatar : Lyndsy Fonseca @endlessly epic

› âge : Vingt-six étés
› statut civil : Célibataire
› métier : Psychologue
› adresse : Manoir n° 0685, Skyline Boulevard, Nothwest District.

Voir le profil de l'utilisateur


› Family comes first
› My family
:
› My relatives:
› Availability: Free

Sujet: Re: girls night. (ruby) ~ Sam 20 Oct 2018 - 21:58~


Girls Night
Clarissa & Ruby



Clarissa n'était pas une file méchante, je l'avais toujours su. C'était simplement l'aînée d'une grande famille, qui avait perdue son papa et qui devait accepter de force de nouvelles personnes dans sa vie. Après tout Katherine et Milo ne nous avaient pas laissé le choix. Et si ils nous avaient simplement parlé et demandé avant de décider de se mettre ensemble et de pire, vivre ensemble ?! Peut-être que chacun de nous auraient pris les choses différemment. Au jour d'aujourd'hui la situation était telle que les plus jeunes dans nos deux familles voulaient se rebeller et être contre l'union de mon père et notre nouvelle belle-mère. Une vendetta c'était montée contre eux, les pauvres, je les plaignait et j'étais là pour eux s'ils en avaient besoin. Ça me permettrait sûrement d'oublier ma propre existence et mes propres problèmes. Pour en revenir à ma jeune nouvelle demi-soeur. Croyez-le ou non, je me retrouvais un peu en elle. Sur le fait que quand son père était mort, elle était devenue l'aînée et un peu une seconde maman pour ses frères et soeurs. C'est normal qu'elle n'accepte pas mon père et encore moins ses enfants dans sa vie. Quand j'étais arrivé dans le jardin à ses côté ce soir, Clarissa m'avait proposé un verre. J'avais accepté comme si de rien n'était. Elle s'était absenté un instant afin d'aller me chercher un verre pour me servir à mon tour. J'avais pris ce verre et avais fait mine de boire sans qu'elle ne s'aperçoive de rien. Je lui avais demandé si tous le monde était couché dans la maison, elle m'avait répondu que pour la plupart oui et que d'autre étaient sortis. La conversation avait continuée sur le fait que je rentrais tard. Je lui avais alors avoué que oui, j'avais eu encore une longue journée. Ma nouvelle demi-soeur entoura son verre des ceux mains comme si elle avait peur de le faire tomber. De la même façon aussi que si ça avait été une boisson chaude. Comme un thé par exemple. Mais ça n'en était pas. C'était bel et bien du vin, de l'alcool. Ce que j'aurais donné pour pouvoir goûter ne serait-ce qu'une infime petite goûte de cet alcool. Mais, je ne pouvais absolument pas me le permettre. Non pas que je sois sûre de garder ce bébé. Mais, quand même, ce ne serait pas prudent du tout. Clarissa me demanda alors si j'avais eu beaucoup de clients. Faisant mine de boire mon verre, je le reposais ensuite sur la table devant nous.  « Hum.. oui pas mal et des dossiers à remplir dans la soirée. Je suis resté un peu travailler sur certains cas au burreau. C'est pour ça que je rentre tard » C'était vrai d'une part, et d'un autre côté, je ne tenais pas non plus à tomber sur qui que ce soit dans ce manoir ce soir. Je n'aurais pas imaginé trouver Clari ce soir. C'était étonnant qu'elle s'intéresse à mon cas comme ça. Je pouvais constater que c'était déjà un bon début. Qu'elle était capable de faire preuve de compassion et de partage en me proposant de boire avec elle et qu'elle était curieuse quand elle posait des questions sur ma venue tardive.

La demi-soeur devant moi perd alors un peu son regard dans la pénombre du jardin. Je la réveille quelque peu en lui demandant comment ça se fait qu'elle soit ici à boire du vin toute seule. Le petit verre de vin au repas ou après manger pour décompresser c'était bien mon truc. Donc en soit, qu'une jeune femme de vingt-trois ans fasse de même ce n'était finalement pas très étonnant. Mais, là, c'était la bouteille entière. En générale quand on se sert une bouteille pleine et qu'on a l'intention de la vider, c'est que quelque chose cloche, qu'on à besoin de s'évader, d'oublier un peu. Elle haussa les épaules et me répondit que personne ne voulait sortir, en regardant brièvement son téléphone portable qu'elle tenait en main. Puis elle le rangea dans sa poche. Elle continua qu'elle avait vu cette bouteille seule dans la cuisine. Elle afficha un léger sourire, comme si elle se sentait un peu coupable de ça. Elle but une gorgée et ajouta qu'elle avait besoin de réfléchir. A cet aveux, je haussais alors à mon tour le front étonnée qu'elle empreinte tout doucement le chemin de la confidence avec moi.  « Ah oui ?... Tu as des soucis ? » m'intéressais-je. Clarissa n'avait pas cherché à nous connaître moi et ma famille. Mais, je ne lui en voulais pas et si un jour elle avait besoin de parler, je saurais être là. Du mieux que je pourrais. Cela valait pour chacun des membres de notre famille. Je m'avançais sur mon siège; posant mes mains sur mes genoux et cherchant le regard de mon interlocutrice  « Clari... Je sais que cette situation est compliquée pour toi. Mais, si tu as besoin de te confier à quelqu'un, tu peux me parler. » j'avalais ma salive pour bien penser et choisir mes mots.  « Tu sais que je suis psychologue n'est-ce pas ? Je dois garder le secret professionnel et je ne parlerais de ça à personne si tu ne le veux pas. Tu peux venir me voir au cabinet ou simplement m'expliquer ce que tu veux ici. » essayais-je de la convaincre du mieux que je pouvais. J'espérais qu'elle allait prendre cette main que je lui tendais et ne pas se braquer. Je regardais alors la jeune femme de trois ans de moins de moi attendant sa réponse et sa réaction.
AVENGEDINCHAINS

_________________

I LOVE YOU. DON'T LEAVE ME.
N'est-ce pas qu'ils sont drôles les mots. On tombe amoureuse, puis on tombe de haut. Regardez une femme enceinte : vous croyez qu’elle traverse la rue ou qu’elle travaille ou même qu’elle vous parle. C’est faux. Elle pense à son bébé.


En présence réduite jusqu'au 8 décembre
avatar

The planner
› messages : 388
› inscription : 11/08/2018
› avatar : alycia dc, perlmann.

› âge : vingt-trois années.
› statut civil : volage. sans attaches. célibataire, attirée par un homme marié et père de famille.
› métier : étudiante vétérinaire, en stage dans la clinique de la ville.
› adresse : n° 0685, skyline boulevard, nothwest district.

Voir le profil de l'utilisateur


› Family comes first
› My family
:
› My relatives:
› Availability: close for now.

Sujet: Re: girls night. (ruby) ~ Dim 21 Oct 2018 - 18:08~


même si la cohabitation ne lui plait pas, clary a quand même trouvé de bons côtés à la situation. déjà, une maison beaucoup plus grande. le fait d'habiter dans un quartier plus sympathique. et le fait que son chat n'aime pas les harper. il doit prendre exemple sur la brune. la petite boule de poile passe son temps dans l'une des chambres des gosses weaver ou dans le jardin. en cette douce soirée, il est sûrement en train de vagabonder dans la quartier. sa demi-soeur par alliance la sort de ses pensées lors de son arrivée. celle-ci lui demande si tous le monde dort, et la petite brune lui répond affirmativement. enfin, ce qu'elle sait du moins. elle n'est pas allée vérifier dans chaque chambres du manoir. en plus, elle s'en fiche totalement de savoir qui est présent ou non. mais ça, ruby doit très certainement déjà le savoir. la gamine, elle lui propose de l'accompagnée. elle lui sert un verre de vin, parce que la demoiselle, elle n'a pas réellement envie de boire seule. clarissa demande à la brune si elle a eu beaucoup de travail, en raison de son arrivée tardive dans le domicile. - hum.. oui pas mal et des dossiers à remplir dans la soirée. je suis resté un peu travailler sur certains cas au bureau. c'est pour ça que je rentre tard. pour une fois, elle l'écoute attentivement. non pas que ce soit très intéressant, mais clary n'a pas vraiment envie de rester sur la défensive. du moins, pas ce soir-là. ruby, elle finit par lui demander pourquoi la gamine reste à boire une bouteille de vin seule. elle a parlé sans vraiment réfléchir, en disant qu'elle a besoin d'être seule, de réfléchir. ce qui est vrai. dans cette maison, c'est très difficile d'avoir du calme, un moment pour soi. alors la belle, elle en a profité. - ah oui ?... tu as des soucis ? clarissa hausse les épaules. - on ne peut pas vraiment parlé de soucis. elle n'en dit pas plus. elle reprend ensuite la parole. - mais bon, c'est pas très grave. déjà, elle trouve en avoir trop dit. la weaver, elle n'est pas du gère à se confier à la première personne venue. il lui faut du temps pour savoir si la personne en face d'elle est digne de confiance. et sa demie-soeur n'est pas la personne à qui elle voudrait se confier. elles ont des avis différents sur beaucoup de choses, dont la famille recomposée. la plus âgée n'a jamais eu de problèmes avec ça, alors que la plus jeune fait tout son possible pour briser le nouveau couple parental. d'une traite, elle termine son verre, avant de remplir une nouvelle fois l'objet. son regard commence à se troubler légèrement, sous l’effet de l'alcool. elle finit par regarder la jeune femme à ses côtés. celle-ci, elle lui explique qu'elle sait très bien que la situation est compliquée, aux yeux de clary. celle-ci esquisse un sourire lorsque la harper lui dit qu'elle peut se confier. sobre, elle n'aurait jamais lancé pas conversation. alors elle ne répond rien. elle souffle un simple petit - merci, à peine audible. - tu sais que je suis psychologue n'est-ce pas ? je dois garder le secret professionnel et je ne parlerais de ça à personne si tu ne le veux pas. tu peux venir me voir au cabinet ou simplement m'expliquer ce que tu veux ici. l'étudiante hoche la tête, lorsque la première question de ruby lui parvient. elle a toujours admiré la patience de sa demie-soeur. elle n'aurait jamais pu rester à écouter la vie des autres toute la journée. un silence s'installe, et dure plusieurs minutes. la gamine, elle se dit que se confier, c'est peut-être le truc qui va faire qu'elle va pouvoir se sortir thomas du crâne. mais d'un côté, il est le parrain de rudy, et celle-ci risque de mal le prendre. alors elle finit par soupirer, avant de reprendre une gorgée du liquide alcoolisé. - donc, ça veut dire que je peux tout te raconter, et que tu dois le garder pour toi ? elle préfère poser la question, la jeune femme. elle sait très bien ce que veut dire le secret professionnel, mais avec de l'alcool dans le sang, elle n'est plus certaine de rien.

_________________
« il te fait perdre pied
la tête et les pédales,
ton inconnu est un pavé dans
la mare des jours qui passent
de ses lèvres bien ajustées
coulent des accents de bibliothèque.
»
Contenu sponsorisé




Sujet: Re: girls night. (ruby) ~ ~

girls night. (ruby)
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Ruby Caldwell - Be yourself and smile
» 07. Girls running wild
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Who run the World (girls)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Family shows up :: Portland, Oregon :: Northwest District :: Les résidences-
Sauter vers: