AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Désastres nocturnes ft. Summer


Family shows up :: Portland, Oregon :: Pearl District
The misunderstood
Nolan Smith


› messages : 82
› comptes : La belle Megan Curson
› avatar : Francisco Lachowski by vicious
Désastres nocturnes ft. Summer Tumblr_mzvureUCu71szxfwno1_250
› âge : 25 ans
› statut civil : Célibataire
› métier : Etudiant en droit et mannequin

Voir le profil de l'utilisateur

Family Shows UP

Sujet: Désastres nocturnes ft. Summer ~ Sam 13 Avr 2019 - 21:32~

Désastres nocturnes
@Summer Wellington & Nolan Smith

« And if the birds are just all the words flying along, singing a song, what would they do ? If they just knew what they could do.  »
Sa proie ne se laissait pas faire. Elle lui donnait du fil à retordre malgré son sourire charmeur et sa belle gueule. Mais Nolan n’abandonna pas pour autant. Il n’aimait pas la facilité, il aimait qu’on lui résiste. Il aimait quand le jeu en valait la chandelle. L’étudiant savait se montrer patient pour obtenir ce qu’il souhaitait surtout lorsqu’il s’agissait d’une charmante demoiselle aux jolies courbes. Aussi, il continua de la séduire, subtilement, jusqu’à obtenir ce qu’il désirait : une invitation à venir chez elle pour se perdre dans ses draps. Encore quelques instants au bar pour qu’elle puisse dire au revoir à ses amies avant de quitter définitivement l’endroit, direction l’habitation de la belle. Ils auraient pu la rejoindre rapidement s’ils ne s’étaient pas autorisés des baisers ardents le long du trajet pour alimenter le désir. Puis, une fois chez elle, la jeune femme se fit plus entreprenante. Si elle avait rendu son jeu particulièrement difficile en jouant les inaccessibles au bar, elle effaça rapidement ce souvenir. Elle savait s’y prendre et Nolan perdait peu à peu le contrôle. Bientôt les vêtements devinrent encombrants, superflus. Alors, les deux jeunes gens se séparèrent rapidement de leurs hauts. Les bas auraient suivi si le portable du mannequin ne s’était pas mis à vibrer au même moment. Il saisit l’engin dans l’optique de l’éteindre mais lorsqu’il vit son nom, sa mâchoire se crispa. « Qu’est-ce que tu veux ? » Pas de bonjour ni autre vocabulaire de bienveillance. Son ton était froid, agacé. Quoi de plus normal lorsqu’on savait qu’elle interrompait un moment important. Il aurait pu ne pas répondre mais ses faits et gestes étaient parfois inexplicables lorsqu’il s’agissait de Summer. L’hôtesse de l’appartement roula des yeux mais ne se laissa pas décourager pour autant. Un sourire espiègle aux lèvres, elle vint se placer derrière le jeune homme et commença à faire voyager ses mains sur son torse. Elle accompagna ce geste de baisers fiévreux au niveau de son cou. Nolan ferma les yeux, essayant de retenir le peu de contrôle qui lui restait pour écouter la réponse de son amie. Mais l’exercice s'avéra difficile car l’esprit était ailleurs…
(c) DΛNDELION
The asshole
Summer Wellington


› messages : 180
› avatar : madelaine petsch (@nezusix)
Désastres nocturnes ft. Summer Tumblr_oy2b8wb7pu1s8r2b4o1_540
› âge : 21 ans
› statut civil : célibataire
› métier : étudiante, avec un rêve profond d'échapper à l'entreprise familiale
› adresse : 5255, skyline boulevard, northwest district

Voir le profil de l'utilisateur

Family Shows UP

› Family comes first
› My family
:
› My relatives:
› Availability: in reduced presence

Sujet: Re: Désastres nocturnes ft. Summer ~ Sam 13 Avr 2019 - 22:12~


désastres nocturnes
@Nolan Smith & @summer wellington
Accoudée sur le bord du comptoir de ton bar préféré, de loin, on aurait pu penser que tu étais une ivrogne ou bien une dépressive, si ce n'est une folle échappée d'un hôpital psychiatrique. Mais il n'en était rien de tout ça, tu aimais bien venir ici le week-end, pour t'aérer les idées. Normalement, tu n'allais jamais seule dans ce genre de bar. Mais avec le temps, tu t'étais faite beaucoup d'ennemies, pour un quota bien trop faible d'amis. Il te restait bien Johan, ton fidèle ami d'enfance, qui n'avais clairement pas le droit de boire, et tu n'aimais pas t'afficher dans cet état d'ébriété face à lui. Tu avais tout de même réussi avec le temps, à te faire quelques connaissances dans le bar, et venir ici était synonyme de bonheur, rien de plus. Tu pouvais être toi-même, ne pas jouer de jeux, et ne pas faire face à ta famille si bien soudée. Tu avais cette impression d'être le vilain petit canard, toujours à côté de la plaque. Un bruit sourd vient te réveiller de tes pensées, tu relèves ton regard pour y apercevoir le sourire charmeur du barman, que tu connais désormais que trop bien. Tu baisses le regard et y trouves une boisson, que tu n'as pas commandé. Tu soupires le prenant du bout des doigts.

Franklin, tes patrons savent au moins que offres désespérément de chopper une étudiante en lui offrant des cocktails ?

Son sourire s'agrandit pour y laisser échapper un rire, il vient rectifier tes paroles, bien que tu n'entends ce que tu veux.

Je ne suis pas encore prêt à me faire virer pour toi, jolie rousse. ça vient du monsieur, de la table là-bas !

Automatiquement tu tournes ton regard et tout ton corps pour fixer la personne, tu n'as aucune discrétion en ce moment. Tu y vois un homme d'une quarantaine d'années, un peu trop heureux de t'offrir un verre. Tu soupires, pour te retourner et prendre une gorgée de la dite boisson. Tu te fais chier dans ce bar, il n'y a donc rien à faire ? Tu prends ton téléphone portable et déroule tes récents appels. Tu tombes sur lui. C'est Nolan. Tu ne peux pas rêver mieux pour un samedi soir ! Quitte à aller trop loin, ça sera toujours mieux que de te taper un vieux. Une sonnerie... deux... trois... Mais tu vas répondre oui ? Enfin, ça décroche. Sa voix semble parfaitement bizarre, et tu sens au fond de toi, que tu es entrain de le faire chier. Tu prends ta voix la plus fine possible, simulant directement un sentiment de mal être, tu es persuadé d'ailleurs que tu simules, alors que tu l'es réellement : tu es bourrée.

Nonooooo... Je suis au bar, je suis pas très bien, viens me chercher s'il te plaît...

Bien sûr, tu pries pour qu'il tombe dans le piège directement et qu'il lâche son potentiel plan cul. Comment ça, tu es au courant ? Nolan, un samedi soir, seul ? Ahaha, ça n'est jamais arrivé.


electric bird.

_________________
- the soul of the diamond is the light -

The misunderstood
Nolan Smith


› messages : 82
› comptes : La belle Megan Curson
› avatar : Francisco Lachowski by vicious
Désastres nocturnes ft. Summer Tumblr_mzvureUCu71szxfwno1_250
› âge : 25 ans
› statut civil : Célibataire
› métier : Etudiant en droit et mannequin

Voir le profil de l'utilisateur

Family Shows UP

Sujet: Re: Désastres nocturnes ft. Summer ~ Dim 14 Avr 2019 - 0:13~

Désastres nocturnes
@Summer Wellington & Nolan Smith

« And if the birds are just all the words flying along, singing a song, what would they do ? If they just knew what they could do.  »
Les rôles s’étaient furtivement inversés. Si au début de leur soirée, la demoiselle avait été sa proie, il semblerait qu’à présent ce soit le garçon. La jolie féline referma son emprise, chatouillant des zones sensibles pour faire comprendre à son invité que cet appel était dérangeant et qu’elle avait d’autres idées en tête. Sous ses caresses, elle terminait bientôt d’éveiller tous les sens du jeune homme, ce qui avait pour conséquence de troubler irrémédiablement son attention et saccader son souffle. « Nonooooo... Je suis au bar, je suis pas très bien, viens me chercher s'il te plaît... » Le sang de Nolan ne fit qu’un tour lorsqu’elle l’affubla de ce surnom ridicule qu’il détestait plus que tout, ce qui n’arrangea en rien son agacement. Pourtant il se radoucit un peu lorsqu’il comprit dans quel état elle se trouvait. Soûle. Il pouvait sentir l’atmosphère alcoolisé même à l’autre bout du fil. Dans quelle situation se trouvait-elle encore ? Si en temps normal il n’aurait pas hésité à la rejoindre, ce ne fut pas le cas à cet instant. Elle n’avait l’air d’être en danger immédiat si elle l’avait gratifié de ce nom absurde et il fallait dire que la demoiselle rencontrée au bar savait s’y prendre pour le priver de tout élan de raisonnement. Dangereuse, elle faisait valser ses doigts délicatement et n’hésitait pas à les faire danser plus frénétiquement sur certaines parties de son corps. La respiration du jeune homme continuait de s’accélérer et il mit du temps avant de répondre à son amie, le temps pour lui de pouvoir formuler un semblant de phrase « Bordel Summer, c'est mort ! » Il n’avait pas besoin de se retourner pour deviner le sourire triomphant sur les lèvres de son amante du soir, ravie que de voir que son manège fonctionnait. « Je suis occupé » Son ton était sec. Pourtant, et grâce à ce fragment de bon sens qui lui restait, il ne pouvait s'empêcher d'éprouver cette drôle de sensation, comme s'il la trahissait à vouloir rester dans les bras d'une inconnue plutôt que d'aller retrouver sa compagnie. Il fallait dire qu'il succombait toujours à ces caprices, ne pouvant clairement pas lui résister. Peut-être qu'il essayait enfin de mettre un terme à ce cercle vicieux ?
(c) DΛNDELION
The asshole
Summer Wellington


› messages : 180
› avatar : madelaine petsch (@nezusix)
Désastres nocturnes ft. Summer Tumblr_oy2b8wb7pu1s8r2b4o1_540
› âge : 21 ans
› statut civil : célibataire
› métier : étudiante, avec un rêve profond d'échapper à l'entreprise familiale
› adresse : 5255, skyline boulevard, northwest district

Voir le profil de l'utilisateur

Family Shows UP

› Family comes first
› My family
:
› My relatives:
› Availability: in reduced presence

Sujet: Re: Désastres nocturnes ft. Summer ~ Dim 14 Avr 2019 - 0:49~


désastres nocturnes
@Nolan Smith & @summer wellington
Si en temps normal, lors de ton appel "de détresse", Nolan aurait mit moins de quinze petites minutes pour arriver, ce soir il semblait te faire comprendre que ça ne serait pas le cas. En entendant le fond du téléphone, tu sentais bien qu'il était accompagné. Et ça ne te plaisait pas, ça te mettait même très en colère, dans la limite de la jalousie excessive. Et tu n'aimais pas être dans cet état là. Forcément, lorsqu'il vint clairement te dire que c'était pas possible, qu'il ne viendrait pas, ta gorge se serra, tellement fort qu'aucun son ne vint à sortir. Tu voulais l'engueuler, lui cracher des insultes à la gueule, mais au lieu de ça, ce fût une montée de larmes qui ne voulaient pas couler, et se mirent à rester très proche des cils. Tu savais très bien que si tu te mettais à parler, ta voix serait trouble. Alors tu ravalas un peu de ta fierté, reniflant loin du téléphone. Tu allais abandonner, après tout il était décidé à te laisser en plan. Même si c'était toi la casse-pieds de service. En relevant le regard, l'homme qui t'avait offert le dit verre était face à toi, bien trop proche de toi. Par peur, et très certainement à cause de ton fort taux d'alcool, tu te mis à hurler et laisser tomber le téléphone au sol. Tu tremblais de tout ton corps, tu avais même faillis basculer de ta chaise et tomber à ton tour. L'homme se baissait au sol pour récupérer ton téléphone et l'inspecter. Il te regardait alors, soupirant.

Excusez-moi de vous avoir fait cette frayeur, je crois que votre smartphone est... totalement cassé.

Tu repris tes esprits, te jetant sur les mains de l'homme pour récupérer ton précieux smartphone qui en effet, était éteint et semblait sans vie. Tu baissais la tête, très triste, tu espérais pouvoir récupérer tes photos. Puis, tu n'avais pas pu casser les pieds plus longtemps à Nolan. Tu relevais cependant le regard pour rire, pour éviter de mettre une mauvaise ambiance dans le bar, puisque tous les regards étaient tournés vers vous.

Ne vous inquiétez pas, ce n'est qu'un téléphone !

Tu affiches un petit sourire satisfait, avant de bien te remettre en place sur la chaise, fourrant le téléphone brisé dans ta sacoche. La discussion était donc rompu, tu avais bien des choses à dire à ton ami, lorsque vous vous reverrez. En attendant, tu lèves le verre d'alcool gracieusement offert par le quarantenaire, pour trinquer à l'état du dit smartphone.

Merci pour le cocktail, ça remboursera laaaaargement mon mobile.

Dis-tu en rigolant, jetant un regard au barman qui tirait la gueule, c'était comme avouer que ses verres étaient vraiment très cher. Tu n'étais plus seul, la compagnie de l'homme était un véritable plus, et tu avais bien l'intention de ne pas rentrer seule chez-toi ce soir, ton ami t'avait tellement énervé, tu avais besoin de te défouler sur quelqu'un, d'une manière ou d'une autre. Ce n'est pas très grave, une étudiante avec un homme du double de son âge, qui lui offre de l'alcool, n'est-ce pas ? D'ailleurs, plus les minutes passent, plus vous finissez dans le fond du bar, dans un coin sombre, à rire et parler de tout et n'importe quoi. Tu te sens irrémédiablement saoûle, loin du vomis, mais proche des conneries.


electric bird.

_________________
- the soul of the diamond is the light -

The misunderstood
Nolan Smith


› messages : 82
› comptes : La belle Megan Curson
› avatar : Francisco Lachowski by vicious
Désastres nocturnes ft. Summer Tumblr_mzvureUCu71szxfwno1_250
› âge : 25 ans
› statut civil : Célibataire
› métier : Etudiant en droit et mannequin

Voir le profil de l'utilisateur

Family Shows UP

Sujet: Re: Désastres nocturnes ft. Summer ~ Dim 14 Avr 2019 - 19:54~

Désastres nocturnes
@Summer Wellington & Nolan Smith

« And if the birds are just all the words flying along, singing a song, what would they do ? If they just knew what they could do.  »
Nolan ne s’imaginait pas l’explosion sentimentale à laquelle était entrain de faire face Summer. Pourtant, elle lui provoquait la même chose lorsqu’il la savait avec un autre mâle. La rage prenait possession de ses sens et il entrait immédiatement dans une colère noire. Alors, il était capable d’aller l’arracher des bras de son amant tant sa jalousie était maladive. C’était un débat interminable. Le jeune homme allait raccrocher, pensant s’être défait de son interlocutrice mais ce qu’il entendit crispa ses muscles. Un cri suivi d’un fracas. « Summer ?! Allô, Summer ?! » Il était comme un con à répéter ces mêmes mots lorsqu’un bip interminable le fit taire. Il n’attendit pas longtemps pour composer son numéro mais tomba directement sur sa messagerie. Merde, merde, merde ! Qu’est-ce que tu fiches Summer ? Si les caresses de son amante l’avaient rendu fou jusqu’à maintenant, il s’en défit sans une once d’hésitation. La demoiselle le prit mal et le questionna immédiatement sur ce changement d’humeur. Or, furieux et ses pensées tournées vers la Rousse incendiaire, il ne répondit rien. Il chercha du regard son tee-shirt et l’enfila rapidement lorsqu’il mit la main dessus. Puis, il mit sur ses épaules sa veste en cuir et s’apprêtait à quitter l’appartement sans un regard pour l’hôtesse lorsqu’il sentit qu’on le retenait. « Je peux savoir ce que tu fais ? » « Ca ne se voit pas ? Je me casse ! » Le ton acéré, il n’y avait plus rien de séduisant dans l’attitude du bel homme. Et il claqua la porte derrière lui. Un connard.

A présent c’était l’énervement qui l’empêchait de réfléchir correctement. Il s’imaginait Summer en danger et il n’arrivait pas à se défaire de cette image. Par chance, ses réflexes le guidèrent jusqu’au bar où elle aimait aller. Il espérait qu’elle soit là mais n’hésiterait pas à retourner toute la ville pour la trouver s’il le fallait. Son regard se posa sur le barman et l’ayant reconnu comme le binôme de Summer, il lui fit un signe de tête. Il indiqua un couple au fond du bar… Malgré la pénombre du lieu, le regard de Nolan fut immédiatement attiré par la chevelure de la belle et lorsqu’il comprit qu’elle n’était pas seule, ses poings se serrèrent. Tel un éclair foudroyant, il se retrouva en face d’eux. « Papi, pourquoi tu n’irais pas voir ailleurs si j’y suis ? » Nolan était volontairement irrespectueux et agressif. Voir cet homme trop proche de sa rouquine le mettait hors de lui et il était capable de lui fracasser le crâne contre la table s’il ne s’éloignait pas. Bien sûr, le quarantenaire ne le prit pas au sérieux et se mit à rire, ce qui termina de tuer tout fragment de bon sens chez Nolan. Il profita de l’effet de surprise pour le sortir de sa commodité en le saisissant fermement par le col avant de la plaquer contre le mur le plus proche. « Je crois que t’as pas bien compris quelque chose : quand je dis dégage, c’est dégage ! » Entre un mélange de possessivité et de colère, l’étudiant montrait qu’il n’avait pas peur de lui et que s’ils devaient en venir aux mains, il n’hésiterait pas, quitte à abîmer un peu sa belle gueule. Mais l’homme, pris d’un soudain effroi, peut-être parce qu’il avait plus à perdre que Nolan, s’éloigna sans insister. Le barman, encore une fois, ferma les yeux. La situation n’avait pas dégénéré malgré l'acte de Nolan et les deux étudiants étaient de très bons clients. « Et tu te contentes de ça Summer ? »  
(c) DΛNDELION
The asshole
Summer Wellington


› messages : 180
› avatar : madelaine petsch (@nezusix)
Désastres nocturnes ft. Summer Tumblr_oy2b8wb7pu1s8r2b4o1_540
› âge : 21 ans
› statut civil : célibataire
› métier : étudiante, avec un rêve profond d'échapper à l'entreprise familiale
› adresse : 5255, skyline boulevard, northwest district

Voir le profil de l'utilisateur

Family Shows UP

› Family comes first
› My family
:
› My relatives:
› Availability: in reduced presence

Sujet: Re: Désastres nocturnes ft. Summer ~ Lun 15 Avr 2019 - 3:52~


désastres nocturnes
@Nolan Smith & @summer wellington
La situation était loin d'être grave, tu avais simplement remplacé ton ami, qui n'avait pas prit la peine de choisir entre une conquête d'un soir et une amie de longue date. Tu étais réellement déçue de son comportement et à la fois, tu te demandais, si c'était le cas inverse... Est-ce que tu aurais quitté les bras d'un séduisant inconnu pour rejoindre ton ami visiblement saoule et dans le besoin, ou bien tout le contraire ? Et bien sûr, tu n'avais aucune réponse nette à la question, et c'est ce qui abaissait petit à petit ta colère contre Nolan. Tu n'étais pas en danger, et tu étais contente qu'il se trouve une conquête. Oh. Contente. Pas tellement, mais plutôt mourir que de l'avouer. Tu profitais simplement de ta trouvaille du soir pour évacuer toutes les pensées négatives. Est-ce que Nolan valait réellement le coup de t'en faire, de te prendre autant la tête ? La réponse était évidemment un grand non. Mais lorsque tu commençais enfin à te défaire du garçon, et enfin profiter de l'instant présent, une silhouette vint attirer ton œil. À cause de l'alcool bien présent dans ton sang, l'action qui vient tourmenter la soirée, tu n'auras pas réussi à la prévoir ni l'arrêter. La table se mit à trembler lorsque Nolan se mit à tirer l'homme pour le plaquer, mais le verre que tu voulais retenir vint se fracasser contre la table, créant des éclats de verre. Tu aurais étais sobre, tu aurais pu éviter tout ça. Mais en l'instant, tout semblait hors de contrôle. Tu observais enfin ta main, légèrement tâchée de sang à cause du fameux verre, avant de détourner le regard sur tes cuisses qui étaient partiellement recouvertes du liquide. Comment une soirée, censée bien se passer, pouvait-elle tout d'un coup, virer au drame ?

Heureusement, le quarantenaire bas en retraite, et vous laisse tous les deux. Tu observes ton ami, le fait qu'il fasse sombre et ton taux d'alcoolémie fait que tu n'arrives pas à savoir retranscrire les sentiments de Nolan. Est-ce qu'il est furieux? Déçu? Tu ne sais pas, mais le son qui sort de sa bouche te fait frémir. Tu n'as rien à lui devoir, non? Tu as envie de hurler, le mettre face à ses actes. Si tout ça est arrivé, c'est bien parce-qu'il n'a pas voulu venir plus tôt. Mais pourquoi, tu ne peux pas lui dire? Parce-que tu sais bien que tout ça est à cause de toi. Tu te réveilles un peu de cette brume qui te tourne dans ton cerveau, pour lui répondre enfin.

Mais tu voulais que je fasse quoi Nolan ? TU VOULAIS QUE JE FASSE QUOI !

Tu te lèves furieuse, tu viens d'hurler sur ton ami. Vous vous êtes encore mal compris. Tu voudrais pleurer, tu es tellement faible face à lui. Tu remballes cependant ta fierté pour marcher jusqu'à lui et l'enlacer fortement, tu avais besoin de lui. Il n'avait pas besoin de dégager de cette manière le quarantenaire. Tu recules finalement, faisant face à Nolan, un peu moins agressive, mais tout autant susceptible.

Elle valait donc mieux que moi Nolan, c'est bien ça ?

Tu le fixes finalement dans les yeux, en attente d'explications. Vous n'êtes pas en couple, mais vu d'extérieur, on pourrait penser qu'il vient de te tromper. Vous êtes simplement assez con pour être jaloux de vos relations, alors que vous êtes simplement, des amis.

Pourquoi tu veux toujours te battre contre tous les garçons qui m'approchent.. Nolan... Putain, tu fais chier !

Tu le pousses finalement avec la paume de ta main, pour reculer et aller t'asseoir sur le bord de la banquette, tu empestes l'alcool mais pas là où il faudrait, et tu es réellement en colère contre le garçon. Tu n'arrives tout bonnement pas à le remercier d'être finalement venu. Même si tu soupçonnes le fait que l'arrêt de ton téléphone, est inquiété Nolan.  


electric bird.

_________________
- the soul of the diamond is the light -

The misunderstood
Nolan Smith


› messages : 82
› comptes : La belle Megan Curson
› avatar : Francisco Lachowski by vicious
Désastres nocturnes ft. Summer Tumblr_mzvureUCu71szxfwno1_250
› âge : 25 ans
› statut civil : Célibataire
› métier : Etudiant en droit et mannequin

Voir le profil de l'utilisateur

Family Shows UP

Sujet: Re: Désastres nocturnes ft. Summer ~ Ven 26 Avr 2019 - 23:16~

Désastres nocturnes
@Summer Wellington & Nolan Smith

« And if the birds are just all the words flying along, singing a song, what would they do ? If they just knew what they could do.  »
Contrairement à Summer qui n’avait pas compté ses verres, Nolan était relativement sobre même s’il avait consommé de l’alcool un peu plus tôt. La quantité absorbée n’avait aucun impact sur ses faits et ses gestes. Encore lucide, il pouvait ainsi apporter de l’agressivité dans ses paroles à la juste dose et adopter l’attitude qui allait avec pour s’imposer devant le quadragénaire. On ne savait pas trop ce qui l’avait fait fuir : était-ce parce qu’il avait ressenti la menace du divorce si sa femme l’avait retrouvé avec la figure ébréchée ? Quoiqu’il en soit il avait déguerpi. Nolan vociféra alors à la Rousse incendiaire des paroles blessantes, ponctuées par sa possessivité et sa jalousie de l’avoir vue avec un autre. De nouveau les rôles s’étaient inversés : si Nolan l’avait mise en colère un peu plus tôt dans la soirée parce qu’il était en compagnie d’une inconnue, elle provoqua ce même sentiment après avoir joué les séductrices avec un homme ayant le double de son âge. Summer ne se laissa pas faire et interpela l’étudiant par une interrogation. La colère n’étant pas redescendue, il lui aurait répondu sous le coup de l’énervement et aurait surement regretté ses paroles. Cependant, la Rouquine se leva et vint l’encercler de ses bras délicats.

La jeune Wellington était décidément la seule à pouvoir le faire voyager d’un sentiment à l’autre en l’espace d’une fraction de seconde. Elle avait sur lui tellement d’impact que le moindre de ses gestes engendrait instantanément une réaction chez lui. Aussi, ce moment de faiblesse fit redescendre le jeune homme et il décida finalement de ne pas répondre à sa question. Il s’était imaginé tout un tas de scènes dans sa tête après que la communication ait été interrompue que la voir si fragile dans ses bras le tempéra. Il était soulagé. Bien sûr, rien ne serait dit à haute voix, beaucoup trop fier pour ce genre de confession. Et puis Summer n’en n’avait pas besoin… Si ?

Nolan la tenait toujours dans ses bras mais la jeune femme décida de reculer pour lui faire face. Elle fit suivre sa première interrogation par une deuxième. La belle ne s’y attendait surement pas mais elle eut le don de l’amuser, un peu. Un sourire taquin prit place sur les lèvres du mannequin, satisfait de retrouver cette pointe de jalousie qu’il appréciait chez elle « Tu sais bien que personne n’est mieux que toi Summer. Aucune n’arrive à ta cheville » Les paroles étaient surement en contradiction avec ses actes passés mais cela illustrait bien la complexité de leur relation. Le ton léger, il disait la vérité et elle devait le savoir. Malgré toutes ses conquêtes, il revenait sans cesse vers elle, comme une drogue. Aucune des femmes avec qui il avait pu entrelacer son corps ne faisait le poids face à elle. Cette Rouquine était comme tatouée dans ses pensées et son corps. Et ce soir ne faisait définitivement pas exception.

« Pourquoi tu veux toujours te battre contre tous les garçons qui m'approchent.. Nolan... Putain, tu fais chier ! » Nolan la suivit du regard, comme si elle allait s'évaporer, avant de la rejoindre et occuper la place de son prédécesseur. « Parce que tu es un aimant à connards Summer ! » Lui en faisait-il partie ? Surement mais bien évidemment, il ne s’incluait pas. Il resta quelques instants à la regarder, attendre que sa colère ne retombe doucement, avant de s’autoriser un acte de tendresse. Il passa une main dans ses cheveux avant de remettre doucement une mèche derrière son oreille. Ces instants n’étaient pas rares mais étaient souvent balayés par des attitudes peu convenables par la suite. Puis, baissant son regard, ce dernier fut immédiatement happé par la blessure de son amie « Merde tu saignes ! Tu ne peux pas rester comme ça ! Le barman doit surement avoir une foutue trousse à pharmacie. Viens ! »
(c) DΛNDELION
The asshole
Summer Wellington


› messages : 180
› avatar : madelaine petsch (@nezusix)
Désastres nocturnes ft. Summer Tumblr_oy2b8wb7pu1s8r2b4o1_540
› âge : 21 ans
› statut civil : célibataire
› métier : étudiante, avec un rêve profond d'échapper à l'entreprise familiale
› adresse : 5255, skyline boulevard, northwest district

Voir le profil de l'utilisateur

Family Shows UP

› Family comes first
› My family
:
› My relatives:
› Availability: in reduced presence

Sujet: Re: Désastres nocturnes ft. Summer ~ Lun 29 Avr 2019 - 22:31~


désastres nocturnes
@Nolan Smith & @summer wellington
Une fois la tension bien descendue, le bar se remet en mouvement, comme si rien ne s'était passé. C'était d'ailleurs très impressionnant, cette capacité à reprendre le cours de la vie en toute normalité, alors que toi, tu trembles toujours de l'intérieur. Cette part de Nolan te fait peur, parce-qu'il est très agressif quand il s'agit des garçons. Tu n'as pas pour toi, parce-que quand bien même il voudrait te lever la main dessus, il finirait la tête au sol, coincé sous ton talon. Tu n'est vraiment pas du genre à te laisser faire, et encore moins quand il s'agit de personnes que tu connais depuis aussi longtemps. En vrai, tu as peur pour lui. Si un jour, à cause de toi, il venait à tomber sur plus fort que lui, tu ne pourrais rien faire, si ce n'est hurler et tenter de l'aider. Si tu as une grande gueule, tu n'es pas capable de faire du mal physiquement, vient de là ta grande faiblesse. En ce moment, tu ne sais pas sur quel pied danser avec le brun, c'est une tornade de sentiments qui n'épargnera aucun de vous deux. Alors si tu hurles, pour te blottir dans ses bras instantanément après, il ne faut pas s'étonner d'avoir une relation aussi étroite et bizarre. Mais tu l'aimes cette relation, car vous avez besoin l'un de l'autre, mais la vie serait insupportable si l'idée de vous mettre ensemble était en discussion. Tu dois bien l'avouer cependant, il n'y a que très peu de personnes qui peuvent arriver à faire sortir cette partie de toi, que tu tentes inébranlablement de cacher, et ce, depuis bien des années.

Tu étais très sérieuse concernant ton questionnement, en rapport avec cette demoiselle. Tu mourrais d'envie de savoir ce qu'elle avait de si spécial, pour qu'il ne veuille pas venir t'aider. Enfin ça, c'était avant l'épisode catastrophique, de ton smartphone. Tu pourrais presque le remercier. Il n'a pas a t'expliquer pourquoi elle lui plaisait, et ce qu'elle lui faisait. Mais tu te doutes bien qu'ils ne jouaient pas au rami, tu n'as pas franchement envie de te faire du mal. Mais tu prends la chose tellement à cœur, qu'il prend un malin plaisir d'en rire, et ça te crève le cœur. Une gifle ne serait pas de trop, mais tu te retiens, parce-qu'il fait preuve de gentillesse, en te réconfortant sur le fait qu'elle la demoiselle ne puisse pas arriver à ta hauteur. Enfin, ça c'est ce qu'ils disent tous, et Nolan en fera peut-être parti. Il a la gueule de l'emploi, un petit con au cœur tendre, qui fait craquer toutes les filles, et s'en amuse. Mais tu ne peux pas lui en vouloir encore une fois, vous êtes fait pareils. D'ailleurs, tu n'y réponds pas. Tu ne t'en donnes pas la peine, mais ton visage semble quant à lui avoir toutes les réponses. Tu fais la moue, et ton regard soutient le sien. Pas convaincue de ce qu'il dit, tu achèves ton ami en le cherchant, à nouveau. Tu tentes de l'éloigner de toi, mais il semblerait qu'il ne soit pas totalement d'accord avec ça. Ce n'est pas pour te déplaire, tu as beau jouer les indifférentes à certains moments, tu es bien heureuse quand il prend de son temps pour t'accompagner. Sa réponse t'étonnes plus qu'autre chose, et tu ne peux pas t'empêcher d'en rire. Tu aimerais de nouveau lui répondre, se foutre de sa gueule avec un traditionnel c'est l'hôpital qui s'fout de la charité, mais il vient t'absorber d'une gentillesse infinie, qui n'est pourtant pas rare chez-lui, mais tu as tendance à t'en étonner. Alors quand sa main vient tendrement frôler ta chevelure, avant de remettre une mèche rousse qui altère visiblement ta vision, ton premier réflexe, et pas des moindres, est de fermer les yeux et pencher la tête doucement, tu apprécies cette douceur, qui te rappelle malheureusement, celle qui quelques mois auparavant, était ta petite amie. Ton cœur vibrait à chaque caresse, et de nouveau vivre ça avec ton ami, te faisait du bien. Quand bien même la nostalgie venait toujours mettre son grain de sel, tu étais simplement heureuse.

En ouvrant les yeux, Nolan s'arrête de te toucher. Et par fierté, tu balayes d'un coup de main la sienne, comme agacée de la situation. Mais il doit bien en avoir conscience, il te connaît, tu en voudrais toujours plus. Mais ce n'est ni l'endroit, ni le moment pour mériter ce genre de faveurs. Il brise instantanément cet instant, à la vue de ta petite blessure. Il n'est pas loin de s'affoler pour rien du tout, vient alors l'amusement. Tu l'arrêtes dans son mouvement, en le tenant délicatement par le poignet. Tu avances ton autre main pour afficher la petite plaie sanguinolente. Un rictus vient à ton tour illuminer ton visage, et d'une voix joueuse et taquine, tu lui lances un défi.

Tu n'as qu'à lécher, non ?

Tu tends toujours ta main, fixant le regard du garçon. Tu es très sérieuse, et ce n'est que le début de la soirée, il ne faut pas oublier que tu as quelques grammes dans le sang, mais l'alcool n'exagère pas ta vraie nature.


electric bird.

_________________
- the soul of the diamond is the light -

The misunderstood
Nolan Smith


› messages : 82
› comptes : La belle Megan Curson
› avatar : Francisco Lachowski by vicious
Désastres nocturnes ft. Summer Tumblr_mzvureUCu71szxfwno1_250
› âge : 25 ans
› statut civil : Célibataire
› métier : Etudiant en droit et mannequin

Voir le profil de l'utilisateur

Family Shows UP

Sujet: Re: Désastres nocturnes ft. Summer ~ Sam 11 Mai 2019 - 1:21~

Désastres nocturnes
@Summer Wellington & Nolan Smith

« And if the birds are just all the words flying along, singing a song, what would they do ? If they just knew what they could do.  »
Il était difficile de savoir quel était réellement ce lien qui unissait les deux jeunes gens tant il réunissait bon nombre de sentiments. Insouciant, Nolan s’en était toujours satisfait. A vrai dire, du moment qu’il savait Summer près de lui, peu lui importait le reste. Il aimait sentir que ce bout de femme téméraire était avec lui et que pour rien au monde elle le remplacerait. Cette pensée était d’ailleurs de l’ordre du cauchermar et de l’impossible. Il serait capable de se détruire si elle venait à se défaire de lui parce qu’elle a toujours été la seule à l’avoir accepté comme il était : avec ses maigres qualités et ses défauts dévastateurs. Il y avait bien entendu son cousin avec qui il s’entendait très bien et sa nourrice qui l’avait toujours vu avec des yeux d’ange gardien, mais ces relations n’étaient clairement pas comparables avec celle qu’il entretenait avec la belle Wellington. Aussi, l’idée qu’un jour elle disparaisse de sa vie n’était pas concevable.

Lorsqu’il remarqua enfin sa blessure, Nolan réagit rapidement, peut-être de façon exagérée. Dans ses paroles et le ton utilisé, il avait obligé la jeune femme à le suivre, décidé à trouver de quoi la soigner. Néanmoins Summer ne l’entendit pas de la même oreille et s’opposa à la décision du jeune homme en le retenant par le poignet avant qu’il ne se lève complètement. Surpris par ce mouvement, l’étudiant reporta son attention sur elle et dénota dans son comportement de l’espièglerie. Rien que son sourire suffit à tourner le jeune Smith en ridicule pour s’être ainsi emporté face à cette blessure qui, une fois présentée sous ses yeux, ne semblait pas si importe que ça. Cependant, il ne s'en offusqua pas. Puis, complètement provocatrice, elle lui proposa une autre solution. « Tu n'as qu'à lécher, non ? » Il n’en fallait pas plus pour que Nolan parte sur un autre registre de leur relation.

En effet, très réceptif à ce genre de réplique, la réaction du jeune homme ne se fit pas attendre. Le garçon prit la main de la jeune femme dans une des siennes et fit mine de répondre à ses désirs lorsqu’il rapprocha son visage de sa blessure. Néanmoins, il changea de direction avant même que ses lèvres touchent sa peau. Tirant un peu sur la main de la jeune femme, il fit en sorte de l’attirer délicatement vers lui. Il enfouit ensuite son visage dans la chevelure de la demoiselle pour venir chuchoter à son oreille quelques mots. « Désolé Princesse, mais je préfèrerais gouter à autre chose… » Il était volontairement énigmatique dans ses paroles laissant l’imagination de la demoiselle faire le reste. A la suite de cela, Nolan ne se redressa pas complétement pour que son visage puisse être très proche de celui de Summer. Alors, terriblement séduisant et joueur, ses lèvres vinrent frôler à plusieurs reprises celles de la jeune femme sans pour autant créer de réels contacts.

(c) DΛNDELION
Sujet: Re: Désastres nocturnes ft. Summer ~ ~

Désastres nocturnes ft. Summer
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» L5R CCG 2010 Summer Con Promo Pack
» C'est comme un parfum de nocturnes qui aurait le goût des levers du jour - PV
» MATCH N°5 - SUMMER RAE vs MARYSE
» Apprentissages Nocturnes
» Indian summer [pv Athos]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Family shows up :: Portland, Oregon :: Pearl District-
Sauter vers: